Les pensées singulières d’un bébé

capacité d’adaptation surprenante

Les pensées singulières d’un bébé

Auparavant, nous pensions que le bébé n’était pas en mesure de penser avant l’âge de deux ans. Toutefois, des études ont montré que dès 4-5 mois, il possède des capacités intellectuelles surprenantes et serait capable d’une certaine forme de pensée. C’est ainsi alors que multiples questions se tournent autour de nos petites têtes d’ange : est-ce qu’ils sont capables de raisonner tout comme les adultes ? Et si oui, à quoi peut bien penser un nouveau-né ? La réponse dans cet article.

Activité cérébrale riche depuis tout petit

Si vous croyez que les bébés ne sont pas capables de raisonner, et bien vous avez tort. En effet, il faut reconnaître la présence de l’intelligence humaine depuis le jeune âge. La capacité d’apprentissage des nouveau-nés est déjà élevée même s’ils peuvent paraître complètement dépendants des adultes. Dépendants physiquement certes, mais du côté cerveau, ils sont tout de même en mesure de raisonner et d’avoir conscience de leurs envies ainsi que celles des autres.

Une capacité d’adaptation surprenante

bébé

À l’inverse des adultes, les bébés ont une capacité d’adaptation hallucinante. À cet âge, ils expérimentent très facilement tout ce qui est en train de se passer dans leur environnement. Ils ne cherchent pas focaliser leur attention sur une seule chose, au contraire, ils apprennent et s’adaptent naturellement à tout ce qui les entoure. Les gestes que nous montrons ou encore les actions que nous faisons sont en effet très significatifs aux yeux d’un bébé. C’est ainsi alors qu’il essaie d’imiter tout naturellement ce qu’il voit de façon concrète : les gestes d’une mère par exemple ou encore les petits mots qu’ils entendent. Néanmoins, les bébés n’ont pas encore les pleines capacités pour se projeter dans l’avenir, c’est pourquoi les nouveau-nés vivent leurs sensations ainsi que leurs émotions dans le présent.

Comment pensent les bébés ?

Malgré leur jeune âge, les pensées des bébés sont bien plus libres et créatrices. Le fait est que le cerveau des bébés ne possède pas encore les capacités d’inhibition des adultes.

Tout d’abord, elles sont libres dans la mesure où les plus petits n’hésitent pas à recourir à leur imagination pour faire l’expérience de nouvelles choses autour d’eux. Ensuite, elles sont très libres puisque les bébés ne sont pas encore à même de faire des jugements de leurs propres pensées. Ainsi, ils ne connaissent pas encore ce qu’est la critique et ils n’ont pas la capacité de faire attention ni même de se concentrer sur une seule et même chose. Au contraire, leur hypersensibilité à l’égard de leur environnement explique le fait qu’ils sont en mesure d’apprendre très vite et de s’ouvrir facilement à toutes les découvertes les plus intuitives.

À quoi pensent les nouveau-nés ?

nouveau-nés

Vous souhaitez savoir ce qui se passe dans la tête et même dans l’esprit d’un bébé ? Eh bien, c’est simple ! Un nouveau-né serait assimilé à un adulte propulsé dans une ville étrangère, ignorant tout de ce qui est en train de se passer dans cette ville, sans projet, le regard qui se heurte de façon continue à l’inconnu et l’esprit luttant pour appréhender cette réalité. Il interprète donc le monde qui l’entoure sur base de ses sens et de ses actions.

Une conscience plus élevée que celles des adultes

Même si la plupart d’entre nous pensent encore le contraire, il faut reconnaître que les bébés sont bien plus conscients que nous ne le sommes en tant qu’adultes. Le fait est qu’ils sont certes très mauvais pour pouvoir se focaliser sur une seule et même chose, mais il ne faut tout de même pas négliger qu’ils sont très bons pour récupérer beaucoup d’informations provenant de plusieurs sources en même temps. Ils font très attention à tous les détails intéressants qui sont susceptibles de leur évoquer ou de leur apprendre quelque chose.